FLAG-FR +33 (0) 1 7654 2607
FLAG-SU +41 (0) 22 518 2475
FLAG-BE +32 (0) 2 808 3624

Seal_of_Algeria

Dossier Algérie

autres pages utiles

FAQ, Questions & Réponses

Montages Offshore

Liens utiles Algérie

CRÉER UN SOCIÉTÉ EN ALGERIE

Délais de création de la société : 4 à 5 semaines
Comptabilité : Oui
Actionnaire anonyme : Non
Directeur anonyme : Non
Devise : DZH (Dirahm algérien) 1 DZH = 0.01 Euros

Juridictions
ONSHORE

 

Impôts : 25 % (+ taxe pro)

Taux TVA : 17 %

Création de société en Algérie

L’Algérie est un pays d’Afrique du Nord qui fait partie du Maghreb avant pour capitale, Alger. L’Algérie a une superficie de 2 381 741 km2 pour 38 millions d’habitants et partage au total plus de 6 385 km de frontières terrestres avec la Tunisie au nord-est, la Libye à l’est, le Niger et le Mali au sud, la Mauritanie et le Sahara occidental au sud-ouest, et enfin le Maroc à l’ouest. Après cent trente-deux ans de colonisation française, l’Algérie proclame son indépendance le 5 juillet 1962.

L’Algérie est membre de l’Organisation des Nations unies (ONU), de l’Union africaine (UA), du Mouvement des non-alignés et de la Ligue arabe pratiquement depuis son indépendance, en 1962. Elle a en outre intégré l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en 1969. En février 1989, l’Algérie a pris part, avec les autres États maghrébins, à la création de l’organisation de l’Union du Maghreb arabe (UMA). Le pays a également rejoint l’Union pour la Méditerranée en 2008.

Hydrocarbures ont longtemps été l’épine dorsale de l’économie algérienne, ce qui représente environ 60% des recettes budgétaires, 30% du PIB, et plus de 95% des recettes d’exportation. L’Algérie est le sixième plus grand exportateur de gaz et dispose des 10e-plus grandes réserves de gaz naturel dans le monde. Le gouvernement algérien a mis fin à la privatisation des entreprises d’État et il existe des restrictions sur les importations et la participation étrangère dans son économie imposée. Cependant, les incitations fiscales sont en place pour les investisseurs étrangers, et il y a un certain nombre de privilèges fiscaux en place pour les exportateurs, les producteurs agricoles et les petites entreprises.

Les dernières années ont permit l’économie algérienne de progresser rapidement en permettant une entrée progressive dans l’économie de marché. De nombreuses mesures d’incitations et facilitation à l’investissement sont mises en place par la législation et la réglementation. Tous les investisseurs bénéficient de ces mesures, sans distinction entre le capital national et le capital étranger. Dans ce cadre, l’Algérie est dotée d’un code des investissements relative au développement de l’investissement, c’est l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) qui regroupent les secteurs administratifs concernés par l’acte d’investissement, avec ses structures centrales et ses guichets uniques.  L’Agence gère également le Fonds d’appui à l’investissement.

La société à responsabilité limitée est la forme de société la plus populaire en Algérie, elle ne nécessite qu’un actionnaire minimum et un directeur et son capital minimum de 100.000 DZH doit être intégralement libéré.

Le salaire national minimum garanti (SNMG) est de 18.000 dinars DZD par mois et le salaire brut mensuel moyen est de 45.000 DZD (environ 420 EUR).

Le Code de Commerce est en train de se moderniser pour répondre aux engagements internationaux de l’Algérie, particulièrement ceux avec l’Union Européenne et relatifs à son adhésion à l’OMC