CRÉER UNE SOCIÉTÉ AUX ILES COOK

Délais de création de la société : 4 à 5 jours
Comptabilité : Non
Secretary résident : Oui
Actionnaire anonyme : Oui
Directeur anonyme : Oui
Devise : NZD (Dollar néo-zélandais, Dollar des îles Cook) 1 NZD = 0.70 Euros

Juridictions
ONSHORE
OFFSHORE

 

Impôts : 20 % (territorial)
Si optimisation : 0%

Taux TVA : 12.5 %

Création de société Iles Cook – Cook Islands

Les îles Cook sont une démocratie parlementaire autonome en association avec la Nouvelle-Zélande. La Reine est chef de l’Etat et de la Nouvelle-Zélande y a un Haut Commissaire. Il y a un premier ministre et un gouvernement nommé parmi les membres élus du Parlement. La population de 10 777 habitants sont semblables aux Maoris de Nouvelle Zélande, dispersés sur les îles Cook dans le Pacifique Sud à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et Hawaii. Le fuseau horaire est GMT-10 heures. La capitale, Avarua, sur l’île de Rarotonga, a des vols directs avec Los Angeles, Hawaii, la Nouvelle-Zélande, etc.  Le climat est tropical avec des typhons en été.

L’économie des Îles Cook a été en faillite en 1996 et le sauvetage a eu lieu de la Nouvelle-Zélande, désormais l’industrie du tourisme est vitale, de même que le secteur offshore ainsi que les exportations de coprah, de perles et de fruits.

La monnaie des Îles Cook est le dollar néo-zélandais. Il n’y a pas de contrôle des changes. Le chômage et l’inflation sont faibles.

Les entreprises à capitaux étrangers bénéficient d’incitations pour leurs investissements. La loi des Îles Cook est basée sur la common law anglaise.

La fiscalité des Îles Cook se compose d’un impôt sur les sociétés de 20%, et l’impôt sur le revenu des particuliers à des taux allant jusqu’à 30%. La TVA de 12,5% et il y a un droit de timbre. Une retenue à la source de 15% s’appliquent aux paiements aux non-résidents et depuis le 1 Septembre 2011, un impôt à la source libératoire de 15% s’applique aux paiements d’intérêts. Les Îles Cook n’ont pas de conventions de double imposition, mais une convention d’échange d’information fiscale a été signée avec 16 pays depuis 2009.

Le secteur de sociétés offshore aux Îles Cook a commencé très tôt en 1981 et il y a des régimes spéciaux pour les banques, les capitaux captifs et la gestion de trustee. Les sociétés offshore et les fiducies ne paient pas de taxes à l’exception des droits de timbre. La confidentialité est serré, sauf en cas d’activité criminelle, mais cela n’inclut pas la criminalité financière.

En Septembre 2000, le Parlement des Îles Cook à adopté la loi sur la prévention du blanchiment d’argent ainsi que la mise en place d’une Autorité composé du secrétaire financier du gouvernement, du commissaire aux services financiers offshore et du commissaire de police. En 2003, une série de neuf nouvelles mesures ont été introduites dans le Parlement des Îles Cook sur la réglementation des secteurs financiers nationaux et étrangers.

Les Îles Cook ont ​​été retirées de la liste du GAFI en Février 2005 et ce dernier déclaré que la visite récente avait confirmé la mise en œuvre de ma lutte contre le blanchiment d’argent (AML).

Les Îles Cook était «liste blanche» de l’OCDE en Septembre 2010 en tant que juridiction qui avait «substantiellement mis en oeuvre » la norme fiscale internationale.

Les Îles Cook sont membre de l’OMS, de l’UNESCO et de la FAO.

Nous distinguons aux Îles Cook, 3 structures de sociétés :

• La société offshore aux Îles cook (Cook Islands International Companies)
• La Private Limited company (onshore)
• La Fondation